Il était une fois, une toute petite maison au bord du canal de Briare qui portait le numéro 26.

Elle était née en 1894, après le remplacement deux ans auparavant de ses deux anciennes écluses par une toute nouvelle au gabarit Freycinet.

Dominant fièrement le village, elle était un phare pour les navigateurs qui arpentaient le canal. Les mariniers s'arrêtaient pour s'approvisionner auprès de l'éclusier, qui les aidait en retour à la manœuvre. Il en fut ainsi durant presque tout le vingtième siècle.

Et puis la navigation marchande se raréfia.

Mais la navigation de plaisance se développa.

Il lui fallut trouver sa place.

En 2020, son écluse fut automatisée. Plus besoin d'éclusier entre ses murs.

Qu'allait-elle devenir ?

C'est au détour d'un appel à projet des Voies Navigables de France pour tenter de lui offrir une seconde vie qu'elle fit la connaissance d'Hélène et Laurent.

Ils se plurent tout de suite, dès leur première rencontre, malgré le temps maussade de ce jour de novembre.

Elle sut leur vanter la beauté et le calme du lieu.

Ils surent l'amadouer en lui racontant leur passion pour le monde fluvial.

Elle les trouva dignes de tenter l'expérience.

Ils la trouvèrent prodigieuse.